Conducteur SPL, un métier d’avenir

Un conducteur SPL se charge de conduire un véhicule poids lourd. C’est un métier assez difficile qui nécessite la possession d’un permis poids lourd. Le conducteur doit faire de longs trajets pour le transport de marchandises super lourds, mais aussi, pour enlever ou livrer des objets divers. Autrement dit, ce métier implique de grandes responsabilités.

 L’emploi chauffeur SPL est un métier d’avenir. D’ailleurs, de nombreuses entreprises de transport recrutent de plus en plus. Découvrez les essentiels à retenir sur ce métier dans cet article.

Un conducteur SPL : en quoi cela consiste ?

Titulaire d’un permis E, un conducteur SPL est aussi appelé conducteur PL ou chauffeur super PL. Ce métier fait partie du secteur du transport. Le conducteur SPL a pour principales missions de s’occuper des chargements et des déchargements des marchandises. Un conducteur de poids lourd se charge aussi de l’enlèvement, du transport ainsi que des livraisons des marchandises d’un lieu à un autre sur le volant d’un véhicule articulé. Les véhicules poids lourds se composent du tracteur routier ainsi que d’une semi-remorque reposant sur un ou plusieurs essieux. 

Les conducteurs SPL sont autorisés à transporter des marchandises dans un super poids lourd qui peut peser jusqu’à 44 tonnes. C’est ce qui le distingue des autres chauffeurs routiers. Le chauffeur poids lourd, quant à lui, n’est habilité qu’à acheminer jusqu’à 32 tonnes de marchandises. Généralement, les conducteurs de poids lourds exercent leur métier auprès d’une entreprise de transport. Il se peut tout aussi qu’ils travaillent à leur propre compte.  

Quelles sont les activités d’un conducteur SPL ?

Quand on parle de chauffeurs de poids lourds, on a souvent tendance à faire référence à l’opération de transport des marchandises. Pourtant, dans ce métier de chauffeur, il faudra également assurer des fonctions supplémentaires. Un chauffeur poids lourds peut prendre en charge la préparation ainsi que la vérification du véhicule avant son départ. Ce chauffeur-routier va notamment réaliser l’élingage et l’arrimage des charges. 

En ce qui concerne les opérations de chargement, le conducteur routier s’occupe du contrôle des marchandises qui lui sont confiées. Une fois à destination, il va devoir bâcher, débâcher et contrôler le déchargement. En ajout, le conducteur du camion est aussi tenu de remplir les documents administratifs et de mettre à jour le carnet de bord.

Par ailleurs, le chauffeur SPL prendra également en charge de l’entretien du camion. Autrement dit, le camionneur s’occupera de :

  • La vidange, 
  • Du graissage, 
  • La révision, 
  • L’exécution du contrôle technique…

Il est aussi du devoir d’un chauffeur expérimenté de signaler toute défaillance de fonctionnement ou de non-conformité du véhicule. Cet emploi chauffeur SPL permet également la conduite de “véhicule à masse invisible” dans le cadre de convois exceptionnels.

 Quelles sont les compétences et savoir-faire requis ?

L’emploi chauffeur poids lourd demande avant tout un véritable sens de l’organisation. Pour être un bon chauffeur-livreur, assurer  la gestion de son temps et l’anticipation de l’heure d’arrivée dans le cadre de chaque livraison sont des qualités à avoir. Ce professionnel du transport de marchandise se doit aussi de travailler en toute autonomie et de savoir garder son sang-froid. En cas d’un imprévu, le conducteur poids lourd doit réagir dans le calme. 

Les conducteurs routiers devraient aussi savoir comment se servir d’un GPS ainsi que des autres systèmes embarqués sur son poids lourd. En plus, pour occuper le poste de chauffeur, il est important de connaitre et de respecter le code de la route, ainsi que toutes les règles de sécurité. Pour le transport de matières dangereuses, le conducteur SPL doit bénéficier d’un certificat de formation ADR. Ce travail implique des  déplacements fréquents sur la route nationale ou internationale. 

En d’autres termes, pour accéder aux métiers du transport, des conditions sont requises :

  • Être titulaire du Permis C,
  • Avoir le Permis EC,
  • Avoir suivi la formation FIMO Marchandises ou la formation initiale minimale obligatoire.

D’ailleurs, il existe une formation des conducteurs qui facilite l’accès à ce métier:

  • Le CAP Conducteur livreur de marchandises 
  • Le Bac pro Conducteur transport routier de marchandises.

Cet article a été écrit par Povoski

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.