Quelle épaisseur choisir pour un matelas à mémoire de forme ?

Composée principalement de polyuréthane, la mousse est une matière appréciée par de nombreux dormeurs. Pour qu’elle garde sa forme, plusieurs éléments, comme le polyol, viennent compléter la formule du matelas. Ce type de matelas permet de répartir harmonieusement les points de pressions. Il favorise aussi l’alignement de la colonne vertébrale. À cela, s’ajoute sa capacité de réduire les transferts de mouvement. Reste à savoir quelle épaisseur choisir pour vous garantir un sommeil réparateur. Les quelques points suivants vous éclaireront sur le sujet avant de passer à l’achat.

Un matelas épais

L’épaisseur d’un matelas à mémoire de forme est un gage de qualité pour la plupart des consommateurs. Pourtant, il ne faut pas s’y tromper. Le fabricant peut avoir économisé sur les matériaux pour augmenter l’épaisseur du matelas. Peu cher, le polyuréthane est un garnissage fréquemment retrouvé dans les matelas bon marché. Il apporte peu de confort même avec une épaisseur importante.

La qualité d’un matelas dépend essentiellement de sa composition. Ainsi, pour trouver le matelas idéal, vous devez vous référer à plusieurs caractéristiques, notamment la densité. Un modèle disposant d’un garnissage fourni en biolaine ou en cachemire saura vous offrir le confort que vous cherchez. En outre, il faut prendre en compte l’âme du matelas. C’est cette dernière qui va donner la propriété modulable du matelas. Un modèle en mousse viscoélastique bénéficie de l’appellation « à mémoire de forme » que si l’âme fait au minimum 7 cm. Autrement, il est dit mixte.

Points positifs

Les matelas épais sont avantageux sur certains points. Premièrement, ils disposent d’une excellente aération comparée aux modèles plus fins. De plus, ils ont une bonne indépendance de couchage. Voilà qui est parfait si vous ne voulez pas que votre partenaire ressente vos mouvements pendant la nuit.

Par ailleurs, un matelas épais bénéficie généralement d’une longue durée de vie. On qualifie un matelas d’épais quand il va au-delà de 25 cm. D’ailleurs, ce genre de modèle est très tendance lorsqu’il est installé sur un lit japonais ou un lit de basse hauteur.

Points négatifs

Les matelas épais demandent un entretien régulier pour rester en bon état. Il faut, par exemple, le retourner fréquemment. La tâche est souvent ardue de par le poids du modèle. En effet, ces modèles sont difficiles à manipuler.

Il est également à noter que les matelas à mémoire de forme avis sont sensibles à la température ambiante. Si la température de la chambre descend en dessous de 17 °C, la mousse pourrait durcir. Pour information, plus un matelas est de qualité, moins il s’affaissera au fil du temps.

Un matelas fin

Un matelas trop fin, de moins de 15 cm, est à proscrire pour un usage fréquent. Et pour cause, il manquera de confort du fait de la moindre quantité de son garnissage. Néanmoins, cette épaisseur convient aux enfants et pour une utilisation occasionnelle.

Pour les enfants, il est conseillé d’opter pour un modèle mi-ferme. Si le couchage est trop ferme, celui-ci entrainera des raideurs musculaires. Dans le cas où il est trop souple, il engendrera un déséquilibre de la colonne vertébrale. Le corps s’enfoncera dans le matelas au niveau du thorax et de l’abdomen.

Pour un adolescent, un matelas plus ferme pourrait convenir. La densité idéale pour cette tranche d’âge est de 35 kg/m3. Si vous voulez ajouter un petit plus à votre matelas, pensez à investir dans un surmatelas. Ce dernier vous offrira un accueil moelleux et agréable. Un matelas fin ne présente pas que des inconvénients. Léger, il est facile à manipuler et à transporter.

L’épaisseur selon la morphologie

À chaque morphologie son matelas. Votre poids va impacter sur le choix de son épaisseur. Pour un dormeur de 100 kg et plus, il faut s’orienter vers les modèles d’une épaisseur de 25 à 30 cm. En effet, le matelas risque de se déformer sous le poids de la personne. Il est également conseillé d’opter pour un matelas à forte densité. Cela pour assurer un bon soutien pendant les sommeils.

À l’inverse, pour une personne pesant moins de 70 kg, il faut un matelas de moyenne densité (entre 75 et 85kg/m3). Un matelas souple leur est vivement recommandé. Pour ce qui est de l’épaisseur, vous passerez d’agréables nuits avec un matelas à partir de 16 cm.

Un matelas à mémoire entre 15 et 20 cm est conseillé pour profiter du confort. Il est néanmoins nécessaire de prendre en compte d’autres critères, dont l’âge et le poids, avant de se lancer dans l’achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.